Nouvel essai thérapeutique pour les pathologies de la rétine

Des cellules souches pour réparer la rétine

Une équipe de chercheurs de l’Inserm a réussi à greffer des cellules souches à des rats atteints de rétinite pigmentaire, une maladie dégénérative de la rétine.

Ils ont déposé un « patch » de cellules souches directement sur la rétine ce qui a entrainé une amélioration visuelle chez les rats atteints de rétinite pigmentaire.


La rétinite pigmentaire est une maladie dégénérative de la rétine d’origine génétique. Elle entraîne une diminution progressive de la vision et évolue de manière variable sur plusieurs dizaines d’années. Il n’existe pas à ce jour de traitement pour guérir cette maladie de l’œil, mais la vision peut être améliorée grâce à des aides optiques. Les essais de greffes cellulaires sont une voie de recherche thérapeutique importante y compris pour d’autres pathologie de la rétine.

Un espoir pour traiter certains types de DMLA…

Un essai devrait démarrer en 2018 sur des patients atteints de rétinite pigmentaire et sera le 1er essai clinique de thérapie cellulaire pour maladies de la vision en France.

Ces recherches ouvrent un espoir pour le traitement d’autres pathologies dégénératives de la rétine telles que la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age (DMLA).

:Lien vers Inserm-essai thérapie cellulaire et rétinite pigmantaire.

Crédit photo Inserm

 

L’équipe

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Search

+